Les acides aminés soufrés et la kératine du Cheveu

acides-amines-soufresLa kératine est l’ingrédient principal du cheveu et est synthétisé à la base par les kératinocytes présents dans le bulbe du cheveu au niveau du cuir chevelu.

La kératine donne ses propriétés au cheveu, en ce qui concerne la souplesse, la résistance, la forme des cheveux et sa couleur.

 

Le mécanisme complexe de formation de cette chaine polypeptidique fibreuse de forme hélicoidale, nécessite l’assemblement de plusieurs acides aminés soufrés qui vont s’enrouler autour d’un axe, et va créer la kératine de type alpha, à partir essentiellement de cystéine pour 15 % de sa composition.

Entre chaque acide aminé, il y a des ponts disulfures, c’est à dire des liaisons moléculaires entre 2 atomes de soufre qui vont permettre de rigidifier l’ensemble et aussi de donner la forme au cheveu.

D’autres substances sont aussi incorporées à la Kératine et on note la présence de zinc et de silicium, mais aussi de calcium et de magnésium.

Les chaines de kératine vont ensuite s’assembler par 4 pour former des protofibrilles au niveau du cortex du cheveu. Au niveau de la cuticule, la kératine est beaucoup plus compacte.

 

Alors que les vitamines du groupe B vont surtout favoriser la vitalité des cellules du follicule pileux en stimulant leur renouvellement ainsi que les synthèses métaboliques qui s’y opèrent, les acides aminés soufrés quant à eux vont donc permettre de structurer le cheveu.

Les acides aminés soufrés doivent être apportés par l’alimentation et sont des acides aminés indispensables, les acides aminés soufrés sont au nombre de 2 et sont la méthionine et la cystéine (ou l’homocystéine). Les différents organismes peuvent synthétiser les différentes formes en passant de l’un à l’autre mais ne peuvent pas synthétiser les acides aminés soufrés complétement.

Une carence éventuelle, un défaut d’apport ou tout simplement des variations physiologiques vont perturber l’équilibre métabolique au niveau des follicules pileux et peuvent amoindrir le cheveu et le rendre cassant, peu resistant, terne ou tout simplement va le faire tomber plus rapidement.

 

Les acides aminés soufrés se trouvent dans l’alimentation dans des proportions très variables, présents dans les lentilles et le soja, les acides aminés soufrés sont plus rares dans les autres sources végétales et doivent provenir de protéines animales qui en sont plus riches (viande, œuf, abats, poisson).

Les Végétariens doivent faire attention à leur apport en protéines et doivent consommer des compléments nutritionnels essentiellement de la levure de bière revivifiable très riche en protéines et éventuellement de la spiruline ou de la chlorella qui contiennent également des sources en acides aminés soufrés non négligeables. Il est ainsi conseillé de mixer les sources de protéines afin d’éviter toute carence.

 

L’apport d’acides aminés soufrés est d’ailleurs la base de tout traitement à base de complexes nutritionnels, et les concentrations en méthionine et en cystéine sont importantes dans les compléments alimentaires spécial cheveux comme le complexe intensive capillaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *